Devenir tuteur Essai gratuit Connexion

S’améliorer en orthographe

élève en dictée qui travaille son orthographe

L’orthographe est un incontournable de la vie quotidienne. Apprise dès l’école élémentaire, elle est au cœur de toute production écrite au collège et au lycée, tant en cours de français que dans les autres matières. Ne pas la maîtriser est souvent vu comme un handicap qui ne fait que s’accentuer au fil des années. Néanmoins, rien n’est perdu, tout le monde peut s’améliorer en orthographe. Que tu sois collégien, lycéen ou adulte, Alveus te donne ici des clés pour t’améliorer !

Tu veux devenir un pro de l’orthographe ?

Participe à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris !

Je m’inscris

A. Trouver une méthode personnalisée pour travailler son orthographe

 
En guise d’introduction, nous te proposons une vidéo réalisée par deux professeurs de linguistique que tu peux retrouver sur YouTube. Elle permet de dédramatiser les erreurs d’orthographe.

1. Quelques précisions lexicales

Dans le langage courant, on parle souvent de « fautes d’orthographe ». Pourtant, il est mieux de parler « d’erreurs d’orthographe ». En effet, la faute porte sur la responsabilité de la personne qui la commet et implique la presque impossibilité d’y remédier. En revanche, « l’erreur d’orthographe » est bien corrigeable ! Tu peux en être sûr, tout le monde fait des erreurs d’orthographe, le tout est d’en faire le moins possible et d’éviter les plus courantes et les plus sanctionnées surtout lors d’examens comme le Brevet ou le Bac.

2. Savoir identifier les erreurs commises

Pour tout problème, il y a une solution. Mais pour le résoudre, il faut l’identifier. Il faut alors bien distinguer des problèmes ponctuels d’orthographe et des problèmes liés à une dysorthographie ou à une dyslexie. La dyslexie et la dysorthographie nécessitent un suivi plus poussé et plus adapté. Néanmoins, tous les conseils ici peuvent bien sûr t’aider !

Si tes problèmes d’orthographe sont plutôt ponctuels, il faut que tu saches s’ils portent principalement sur la conjugaison, sur des mots invariables, sur les pluriels, sur les homonymes, sur les adverbes… Pour cela, la méthode est de bien relire tes copies et les commentaires de tes professeurs. L’idéal est d’en faire un carnet.
On a tous des tics de langage, et tous des tics d’orthographe. Tu le remarqueras, les erreurs sont souvent les mêmes ou de même nature.

3. Trouver la meilleure méthode pour travailler son orthographe

Tu le sais certainement déjà, mais tout le monde n’a pas la même façon de retenir ou d’apprendre une notion. Pour l’orthographe, c’est exactement la même chose. Si tu as une mémoire auditive, visuelle ou kinesthésique (ce qui signifie que tu retiens avec des mouvements), tu n’apprends pas de la même façon. Si tu ne connais pas encore ton type de mémoire, je te conseille de faire ce petit test ou de participer à l’atelier “comprendre et mémoriser” qui t’aidera à découvrir ton type de mémoire.

Ici, nous récapitulons des méthodes pour pallier aux erreurs d’orthographe en fonction de ton type de mémoire. Mais, il est à noter que nous disposons tous de ces trois mémoires, l’une ou plusieurs sont juste plus développées que les autres !

a) Si tu as une mémoire visuelle

Avec la mémoire visuelle, tu retiens particulièrement en photographiant et en conservant des images mentales des connaissances.

  • > Fabrique des cartes mentales en fonction des erreurs que tu fais fréquemment. Note sur des post-it les mots qui te posent problème, des moyens mnémotechniques ou les règles. Colle-les dans les endroits où tu passes beaucoup de temps : cela peut même être sur le côté de ton ordinateur, ou près d’un miroir !
  • > Pour chaque erreur d’orthographe, essaie, en regardant le mot ou la règle de te créer une image mentale. Tu peux alors réaliser des cartes mentales : ce sont des schémas, des dessins qui fonctionnent comme des outils pour ta pensée. En quelques sortes, ces cartes reflètent le fonctionnement de ta pensée et chacun a le sien !

Exemple : cette carte mentale permet de différencier les différentes orthographe du mot “vert/verre/vers”.
Vert : la couleur verte fait penser à un arbre, qu’on a dessiné sur le T.
Verre : les deux “r” ressemblent à des verres retournés (le récipient).
Vers : une flèche a été dessinée sur le S car cette préposition indique une direction.

méthodologie pour travailler son orthographe adulte

b) Si tu as une mémoire auditive

Tu retiens en écoutant et en parlant. Cela peut sembler plutôt handicapant pour l’orthographe, mais des solutions existent !

  • > Tu peux enregistrer les règles d’orthographe et les écouter régulièrement.

  • > C’est aussi l’occasion de laisser parler ton imagination : tu peux très bien réécrire des paroles d’une musique que tu aimes sur les règles ou l’orthographe de certains mots.

  • > Tu peux écouter des règles d’orthographe mises en chanson, comme le fait la chaîne Youtube “L’orthographe en chansons“. La musique t’aidera à mémoriser !

c) Si tu as une mémoire kinesthésique

Tu es acteur et retiens en sollicitant plusieurs parties de ton corps. En effet une personne kinesthésique aime manipuler, fabriquer, bricoler… Tu apprends tout en faisant et en bougeant.

  • > La méthode la plus efficace pour ce type de mémoire est de copier les mots ou les règles. Tu n’as pas besoin de les copier 100 fois mais de les copier régulièrement ! Le fait de copier te permettra de mémoriser le geste de la main. Ainsi, au moment venu, lorsque tu hésiteras entre deux orthographes par exemple, tu pourras les écrire sur ton brouillon et identifier celle qui est correcte.
  • > Tu peux aussi te fabriquer des jeux. Celui du mémory est bien adapté ! Fabrique-toi des petites cartes avec les mots dont l’orthographe te pose problème et suis les règles traditionnelles du mémory en retrouvant les deux cartes identiques.

Tu souhaites être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entre ton adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

B. Comment éviter les erreurs d’orthographe en épreuve ?

1. Préparer son épreuve d’un point de vue orthographique

Bien sûr, cela ne paraît pas être la priorité lorsque tu prépares un DST ou une épreuve de Brevet ou Bac. Pourtant, certains professeurs accordent une grande importance à l’orthographe (et ils ont raison !) et enlèvent des points si tu commets trop d’erreurs. De même, que ce soit lors des épreuves du Brevet ou du Baccalauréat, une copie truffée d’erreurs aura du mal à atteindre la moyenne même si le contenu est bon. C’est pourquoi, si tu as l’habitude de faire des erreurs d’orthographe, il faut la travailler avant les épreuves.

  • > Tout d’abord, en relisant le fameux petit carnet qui contient toutes les erreurs récurrentes déjà commises jusqu’alors.
  • > Si ce sont des règles d’orthographe ou des mots à apprendre, l’appli Quizlet est super pratique, pour tout type d’apprentissage d’ailleurs ! Tu peux te créer une liste de mots, puis t’interroger sur leur orthographe.
  • > En apprenant l’orthographe du vocabulaire essentiel à ton épreuve, que ce soit celui des figures de styles en français (comme pour le mot “synecdoque”), ou des roches en SVT. Ces erreurs seront beaucoup moins pardonnables…

2. La relecture : un moment essentiel pour s’améliorer

Dans l’idéal et tu le sais certainement déjà, il faut garder du temps pour se relire : entre 5 à 10 minutes en fonction de la longueur de la copie. Néanmoins, la gestion du temps peut parfois être complexe, notamment lorsqu’il s’agit d’épreuves très courtes ! Pour cela, une solution est de relire immédiatement une partie lorsque tu l’as terminée : cela te permettra d’être plus efficace car tu viendras juste de l’écrire, mais aussi de bien te recentrer dans ton développement pour te lancer dans la deuxième ou la troisième partie !

Lorsque tu fais ta relecture tu dois bien prêter attention à bien :

  • Vérifier l’accord des noms et des adjectifs.
  • Vérifier que la terminaison du verbe correspond bien au sujet dont il est question.
  • Vérifier l’orthographe des mots incontournables de l’épreuve que tu as appris au préalable.
  • Te remémorer les moyens mnémotechniques évoqués juste au-dessus pour éviter les erreurs les plus commises, même si l’idéal est bien de les convoquer au moment même où tu écris.

C. Top 10 des erreurs les plus commises en examen

Les erreurs sont beaucoup plus nombreuses dans les copies. C’est normal, c’est très difficile de se concentrer à la fois sur ce que tu as à écrire, sur le temps et gérer ton éventuel stress. Dans cette rubrique, on essaie de te donner des petites méthodes pour éviter notamment les « erreurs d’inattention ».
Celles-ci sont des pistes, des idées afin de trouver tes propres solutions à tes propres problèmes.
Ces erreurs d’inattention sont souvent les plus importantes, et les plus sanctionnées. Voici un petit récap’ de toutes les erreurs courantes qu’il faut essayer d’éviter et des solutions pour y parvenir.

1) Choisir entre les terminaisons “er” ou “é.e.s”

La solution réside dans un réflexe lors de la rédaction : lorsque tu dois écrire un verbe qui se termine par le son [é], il faut remplacer celui-ci par un verbe du troisième groupe comme « prendre » ou « apprendre » par exemple, pour savoir s’il s’agit d’un infinitif ou d’un participe passé.
Il a étudié toute la nuit pour ce contrôle.
Dans l’exemple proposé, lorsque tu peux remplacer « étudié » par « appris » et non par « apprendre », alors la terminaison est “é”.

2) La terminaison des participes passés

Parfois, il est complexe de savoir quel est la terminaison de certains participes passés. Pour y remédier, il faut passer au féminin :
Une chose est-elle finite ou finie ?
Elle est finie, donc le masculin s’écrit “fini” et non pas “finit” ou “finis”.

3) L’accord des participes passés avec le verbe être et le verbe avoir

L’une des règles les plus redoutées des élèves est l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir.
Avec le verbe être, on accorde le participe passé avec le sujet.
Avec le verbe “avoir”, on accorde le participe passé avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe.. Le COD est la personne ou la chose sur laquelle porte l’action. On le retrouve dans la phrase en répondant à la question “quoi?”

Les élèves ont relu leurs cours.
Dans cette phrase, le COD est “leurs cours”. Le participe passé ne s’accorde pas car le COD est placé après le verbe.

Les cours que les élèves avaient relus étaient très complexes.
Dans cette phrase, le COD est “les cours”. Le participe passé s’accorde car le COD est placé avant le verbe.

accorder les participes passés pour progresser en français


Les crêpes que j’ai mangées :

Le COD “les crêpes” est placé avant le verbe, il faut donc accorder le participe passé au COD.

4) Les homonymes grammaticaux

Dans ces deux tableaux, nous récapitulons l’ensemble des homonymes grammaticaux très sujets à des erreurs d’orthographe et les petites astuces pour ne plus se tromper !

5) La conjugaison du passé simple

C’est l’une des conjugaisons les plus redoutées des collégiens et lycéens (et des plus âgés !). On a souvent tendance à se mélanger les terminaisons des différents groupes. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de moyen mnémotechnique pour cette conjugaison ce qui implique de la revoir très régulièrement. Tu peux juste retenir qu’aucun verbe des deuxième et du troisième groupe ne peut avoir une terminaison en “-a”. Nous te redonnons ici le tableau de conjugaison.

Verbes du 1er groupe
J’aimai
Tu aimas
Il aima
Nous aimâmes
Vous aimâtes
Ils aimèrent

Verbes de 2ème groupe
Je finis
Tu finis
Il finit
Nous finîmes
Vous finîtes
Ils finirent

Verbes du 3ème groupe
J’aperçus
Tu aperçus
Il aperçut
Nous aperçûmes
Vous aperçûtes
Ils aperçurent

6) Les doublements de consonnes

Beaucoup d’erreurs sont également commises en raison des doublements de consonnes. À nouveau, il n’y a pas vraiment de moyen mnémotechnique global. Mais certains existent pour des mots en particulier :

  • Nourrir prend deux “r” car on se nourrit plusieurs fois par jour…
  • …mais mourir ne prend qu’un “r” car on ne meurt qu’une seule fois.
  • Un balai ne prend qu’un seul “l”, car le balai n’a qu’un manche…
  • … mais un “ballet” prend deux “l”, car il faut deux jambes pour danser.
  • Courir ne prend qu’un seul “r” car lorsque l’on court, on manque d’air (“r”)

Voici les consonnes qui se doublent souvent: “c”, “f”, “l”, “m”, “n”, “p”, “r”, “s” et “t”. Ici, nous récapitulons les principales règles de ces doublements :

  1. 1. Les consonnes doubles sont souvent entre deux voyelles 
    Exemples : ballon, assurance, vallée, affaire, apporter, appuyer, essuyer
    Exceptions : académie, dame, trafic 
  2. 2. Les noms et adjectifs en “-as”, “-el”, “-en”, “-on”, “-os” et certains en “-ot” doublent la consonne finale au féminin 
    Exemples : grasse (gras), personnelle (personnel), végétarienne (végétarien), lionne (lion), sotte (sot)
  3. 3. Les adjectifs en “-ant” donnent des adverbes en “-amment” et les adjectis en “-ent” donnent des adverbes en “-emment” 
    Exemples : couramment (courant), évidemment (évident) 
  4. 4. La négation lexicale, expression d’un contraire par l’ajout du préfixe “i”, incite le doublement de la première consonne.Exemples : illogique (logique), irréel (réel), irresponsable (responsable)
     
  5. 5. Quand on ajoute le préfixe “a” à certains verbes/mots, on double la consonne initiale. 
    Exemples : accourir (courir), affluer (fluer), allier (lier), apporter (porter), acclamer…
    Exception : apercevoir 
  6. 6. Les verbes en “-eler” et en “-eter” doublent la consonne lorsque le “e” qui la précède se prononce “è”.
    Exemples : j’appelle mais nous appelons (appeler) et je jette mais nous jetons (jeter).
    Exceptions : j’achète (acheter), je pèle (peler).
  7. 7. Courir, pouvoir et voir doublent leur consonne au futur de l’indicatif et au présent du conditionnel. 
    Exemples : tu courras / tu courrais; tu pourras/ tu pourrais; tu verras/tu verrais.

7) Parmi et hormis

Hormis est la contraction de “hors” et du participe passé “mis” (mise), il prend donc un “-s”.
Je n’aime pas les mathématiques, hormis les statistiques.
Parmi s’écrit toujours sans “-s”, même s’il est suivi d’un pluriel.
Parmi tous ces morceaux, celui-ci est mon préféré.

8) Futur simple ou conditionnel présent ?

Il arrive fréquemment de confondre les terminaisons du futur et de du conditionnel notamment pour la première personne du singulier. Cela repose en fait sur des nuances.

  • On utilise le futur quand l’action est programmée, prévue :
    Cet été, j’irai aux Maldives.
  • On utilise le conditionnel quand l’action n’est pas certaine (dans le cas d’un souhait ou d’une action faisable “sous condition”). Souvent, ces phrases commencent par “si”.
    Si j’étais riche, j’irais aux Maldives. 
    Dans cette phrase, la personne exprime un souhait, réalisable sous la condition d’être riche.

9) La négation

La négation se compose toujours de deux éléments : ne … pas, ne … plus, ne … jamais. Souvent il arrive de ne pas respecter cette règle lorsque l’on utilise le pronom personnel “on”. On est en effet tenté de penser que la liaison suffit mais il faut bien penser à ajouter un “n’”.

  • On n’en a pas.
  • On n’a pas révisé.

10. “tout” ou “tous” ? “leur” ou “leurs”?

On écrit “tout” lorsqu’il est suivi d’un nom au singulier ou d’un verbe et “tous” lorsqu’il est suivi d’un nom au pluriel ou lorsqu’il désigne un groupe de personnes ou d’objets.

  • Il faut tout apprendre pour demain ?
  • Tous les jours, il se lève de bonne humeur.
  • Ils sont tous là.

“Leur” peut être un pronom personnel ou un adjectif possessif.
“Leur” est un adjectif possessif si on peut le remplacer par “ce”, “cette”, ou “ces”

Lorsque “leur” est un pronom personnel, il ne prend jamais de “s”: Il leur avait bien dit relire ce chapitre !

Lorsque “leur” est un adjectif possessif, il peut s’écrire avec un “s” ou sans. Dans ce cas, on accorde en nombre avec le nom.
Ils ont bien compris leurs erreurs.
Ils ont bien compris leur erreur.

D. 4 techniques pour travailler l’orthographe sans t’en rendre compte !

Bien sûr, il existe des méthodes pour travailler ton orthographe d’une façon plus décontractée et déconnectée des cours.

1. Lire

La première est bien entendu de lire régulièrement. C’est généralement de cette manière que l’on apprend l’orthographe. Mais, ne t’inquiète pas, pas besoin de lire de la grande littérature pour travailler l’orthographe.

Tu peux très bien lire tout type de littérature (Fantastique, BDs) tant que ces textes ont bien sûr été corrigés par une maison d’édition. En plus de te faire travailler ton orthographe, la lecture permet aussi d’enrichir ton vocabulaire, parfait pour les commentaires littéraires !

lire pour retenir l'orthographe des mots

2. Regarder des films ou des séries avec des sous-titres

L’idéal, et tu le sais certainement déjà, est de regarder des séries ou des films en langue originale. Cela permet de travailler les langues de mettre des sous-titres. Nous te proposons de de mettre des sous-titres en Français, ce qui te permet de mémoriser l’orthographe. Néanmoins attention ! À nouveau, ces sous-titres doivent avoir été réalisés dans le cadre d’une production reconnue : Netflix par exemple.

3. Travailler ton orthographe avec des vidéos sur YouTube

  • – La meilleure chaîne pour travailler ton orthographe est celle du Projet Voltaire sur lequel nous reviendrons dans une rubrique suivante. Elle permet d’expliciter et de corriger des erreurs d’orthographe courantes et cela aussi pour les personnes sourdes ou malentendantes.
  • – On peut aussi citer la chaîne « L’Antisèche » qui dispose d’une playlist entièrement dédiée à l’orthographe et à la grammaire.

4. Le correcteur orthographique

De façon générale, il faut essayer au maximum d’éviter de faire des erreurs d’orthographe même dans tes messages. Ce n’est pas forcément super pratique de toujours tout écrire en toutes lettres mais alors, il faut privilégier des abréviations qui ont un sens orthographique. Par exemple, préférer « pq » à « pk » pour “pourquoi”. Cela peut paraître bête, mais à force de ne pas faire attention à la manière dont tu peux écrire tes messages, ton cerveau enregistre des orthographes incorrectes.

Parfois, le correcteur orthographique peut t’y aider, mais fais tout de même attention car en réalité il ne corrige pas les accords et ne donne forcément la conjugaison requise dans la phrase.

E. Les méthodes incontournables pour améliorer son orthographe

1. Investir dans les manuels fondamentaux

Dans le domaine, le fameux BLED et le Bescherelle restent des références. L’idéal, pour le BLED est le tout-en-un qui propose aussi bien de te faire travailler ton orthographe, mais aussi ta grammaire et ta conjugaison. Mais encore une fois, tout dépend des problèmes que tu rencontres !

2. Faire des dictées régulièrement

Même si cela peut être stressant, faire des dictées reste l’une des meilleures façons de progresser en orthographe. Cela permet surtout de voir où tu fais des erreurs et d’alimenter ce fameux petit carnet ou de rayer des erreurs que tu ne commets plus. Pour cela, le site de référence est www.ladictee.fr.
Il te propose des dictées pour tous les niveaux mais aussi pour travailler des points orthographiques particuliers.

3. Passer le certificat Voltaire

Le projet Voltaire te propose de passer un certificat qui atteste ton niveau d’orthographe. Il se déroule dans un centre d’examen agréé et délivre un diplôme qui est un véritable plus. Quels que soient ton âge, ton niveau, ton objectif, le Projet Voltaire permet des parcours individualisés pour t’y préparer. C’est un beau défi qui peut te motiver à progresser en orthographe !

4. Faire un stage chez Alveus

Chez Alveus, nous te proposons des stages personnalisés entièrement dédiés à l’orthographe.

stage s'améliorer en orthographe

Qu’ils durent une ou deux semaines, l’idée est de comprendre ensemble quelles sont les erreurs d’orthographe que tu commets et comment on peut les pallier en s’adaptant donc à ton profil. Tu verras que tu t’amélioreras très vite en Français !

Comment faire une bonne fiche de révisions ?

fiche de révisions avec tuteur


Tout le monde le sait : les fiches de révisions sont une étape clé pour bien réviser ses contrôles et examens. Mais comment faire de bonnes fiches ? Là, c’est une autre histoire ! Pas de panique, Alveus est là pour te présenter les règles d’or de la fiche de révision.

Tu veux développer ta stratégie d’apprentissage ?

Participe à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris !

S’inscrire

1. A quoi servent les fiches de révisions ?

 
“A quoi bon perdre du temps à faire une fiche de révision, alors que je pourrais réviser en lisant mon cahier ?” Si cet argument est souvent utilisé par les élèves pour éviter l’étape “fichage”, tu vas voir qu’il ne tient pas la route. La fiche de révision a beaucoup d’atouts : elle permet non seulement de réviser, mais aussi de comprendre ses cours en les organisant.

Faire travailler sa mémoire

L’élaboration d’une fiche de révision va te permettre de classer les informations et de les organiser afin de retenir seulement les idées importantes. Ecrire le cours avec tes mots te permettra de mieux le mémoriser : ficher, c’est apprendre.

Gagner un temps précieux

Faire des fiches permet de réviser efficacement, et surtout d’être plus serein avant les contrôles ou les examens : tu n’auras qu’à les relire, et tout te reviendra en tête.

Objectif brevet ou bac : avant les épreuves, tu ne te retrouveras pas avec une montagne de pages à feuilleter !

alveus faire fiches étudier tuteur

2. Comment faire une bonne fiche ?

 
Ça y est, on t’a convaincu, tu vas te lancer dans une fiche pour réviser ton prochain contrôle d’histoire, de français ou de mathématiques. Mais comment ça marche, une fiche de révision ? Qu’est-ce qu’on doit mettre dedans et comment l’organiser ?

A. Fais une fiche que tu auras envie de lire

On est d’accord : une fiche écrite uniquement au stylo bic noir, avec des ratures et sans saut de ligne, ça ne donne pas très envie de réviser. Soigne ta fiche, mets des couleurs, et saute des lignes pour l’aérer. Tu verras, tu seras fier de toi et tu prendras du plaisir à la relire. Tu as pris du temps à la faire, autant sans servir !

B. Sois synthétique

Si tu avais le droit à une petite fiche sur ton bureau le jours du contrôle mais pas tout ton cours, qu’est ce que y mettrais ? C’est la question que tu dois te poser avant de faire ta fiche de révision. Le but n’est évidemment pas de réécrire la totalité du cours : tu dois inscrire les grandes idées, les dates ou les définitions importantes. Tu peux fonctionner par mots-clés et flèches, et énoncer les grandes idées en mettant des tirets.

C. Commence par écrire le plan du cours

Retenir le plan du cours te permettra de ne rien oublier le jours du contrôle. Au tout début de ta fiche, écris les grandes parties et les sous-parties, puis, pour le cœur de ta fiche, tu peux écrire les grands axes en rouge et les sous-parties en vert.

D. Fais des schémas

Une bonne manière de retenir un cours est de le schématiser. Tu peux également faire des cartes mentales, des diagrammes organisés autour d’une idée principale avec des ramifications.

3. Un bon exemple pour t’inspirer

fiche reflexes une couleur par partie synthèse

4. Comment se servir des fiches de révisions ?

A. Relis-les régulièrement

Tu en as peut-être déjà fait l’expérience, réviser un contrôle la veille au soir est rarement concluant. En révisant tes fiches régulièrement, tu les apprends petit à petit et surtout : tu ne stresses plus !

B. Fais-les réciter à tes amis

Rien de tel que de travailler en groupe pour se motiver ! A la Ruche par exemple, vous vous retrouvez par petits groupes de 3 ou 4 maximum avec un tuteur, pour progresser et rester motivés ensemble, ou tu peux venir avec tes amis en bibliothèque !
Tel Julien Lepers, munie toi de tes fiches en mode “question pour un champion” : en faisant réciter à tes amis, tu les fais réviser tout en apprenant ton cours.

C. Classe tes fiches

Si tu fais des fiches régulièrement, il arrivera un moment où tu auras du mal à les classer. Alveus te conseille d’utiliser un petit classeur, qui sera consacré seulement aux fiches de révisions, avec un intercalaire par matière. Ce classeur deviendra le Graal pour avoir de bonnes notes !

Tu souhaites être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entre ton adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

5. Quelques conseils importants pour bien faire ses fiches

Le code couleur

Mets en place un code couleur (ex : les dates en noir, les chiffres en vert, les noms propres en orange, les notions clés en rouge). D’un côté, c’est agréable à regarder, et de l’autre cela t’aidera à mieux mémoriser.

Privilégie le papier

Certes, les écrans c’est sympa, mais mieux vaut favoriser un support papier : on apprend souvent en écrivant ! Ta fiche seras plus personnelle et moins standardisée que sur l’ordinateur : son aspect “unique” t’aidera à mémoriser le contenu.

La fiche bristol / Le cahier de révisions

Tu vas beaucoup manipuler tes fiches, veilles à ce qu’elles tiennent toute l’année ! Pour cela, tu peux utiliser des fiches cartonnées bristol ou de petits cahiers.

Fais les toi-même

Fais tes propres fiches : récupérer la fiche d’un ami ne t’aidera pas à mémoriser, et tu auras du mal à la comprendre.

Rédige tes fiches au fur et à mesure

Pour le brevet/baccalauréat : fais tes fiches au fur et à mesure de l’année. Faire 10 fiches de philosophie en 2 jours n’est pas très efficace : la clé de la fiche de révision, c’est de s’y prendre en avance.

Pour y arriver : mets-toi de petits objectifs

Essaye de te fixer des objectifs, comme par exemple ficher ton cours de SVT dès que tu viens de terminer un chapitre: ça te permettra en plus de l’assimiler plus facilement.

Nouveau bac : la spécialité “Humanité, littérature et philosophie”

Nouveau bac spécialité humanité

La réforme du bac marque la fin des séries S, ES et L : en plus des matières communes, tu dois désormais choisir 3 spécialités dès la première, parmi lesquelles figure la spécialité “Humanité, littérature et philosophie”.

Pendant 4 heures par semaine en première et 6 heures en terminale, tu réfléchiras sur des questions contemporaines à travers un regard à la fois philosophique et littéraire. Cette spécialité t’intéresse mais tu ne sais pas à quoi t’attendre ? Alveus est là pour t’aider à savoir si elle est faite pour toi !

Besoin d’acquérir des méthodes pour réussir au lycée ?

Participez à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris

S’inscrire

1. Qu’étudie-t-on dans cette spécialité ?

Si tous les élèves continueront d’étudier le français en classe de première et la philosophie en terminale, ceux ayant choisi la spécialité humanité étudieront, indépendamment, ces deux matières en parallèle. Un professeur de philosophie et un professeur de littérature se partagent l’enseignement de la spécialité, en traitant chacune des thématiques (par exemple : “La recherche de soi”) selon le regard de leur matière.

Cette approche croisée permet d’aborder un sujet sous différents aspects. Sur un même thème, tu pourras découvrir des textes à la fois littéraires et philosophiques, d’époques différentes, qui te permettront de développer ta réflexion personnelle.

nouveau bac révisions en groupe

Ce qui t’attend en première

La parole et ses pouvoirs

En se concentrant sur des textes issus du Moyen-Âge et de l’Antiquité, tu découvriras le rôle fondamental que tiennent le langage et la parole dans une société. En étudiant différents types de discours, tu observeras le pouvoir de convaincre et l’art de la rhétorique. La parole peut s’utiliser pour persuader, émouvoir, et surtout exercer l’autorité : en comprenant les usages qui peuvent en être fait, tu développeras ton esprit critique et prendra du recul sur les discours populaires. Qui a dit que la philosophie ne servait à rien ?

Le monde et ses représentations

Lors du second semestre, tes professeurs te présenteront les différentes représentations du monde, en s’appuyant sur la période allant de la Renaissance au siècle des Lumières. Tu découvriras la pensée humaniste, la découverte des “nouveaux mondes”, et les révolutions qui ont eu lieu dans les domaines des sciences et des arts. Tu étudieras l’évolution des consciences face à la religion, la cruauté des guerres, et la fermeture d’esprit à travers des récits de voyage, des mémoires sur la colonisation, ou encore des œuvres de fictions (l’occasion pour toi de te replonger dans ton programme d’histoire).

Ce qui t’attend en terminale

Le détail du programme de terminale n’a pas encore été publié, mais nous savons déjà que les deux grands thèmes de l’année seront “La recherche de soi” et “L’Humanité en question”.

nouveau bac programme terminale

2. Est-ce que cette spécialité est faite pour toi ?

Tu aimes lire, tu es curieux(se) et as la fibre littéraire ? Tu t’intéresses à l’histoire des sociétés et aux relations entre les hommes ? Tu as envie de développer ta réflexion personnelle, d’avoir la culture et les références nécessaires pour mieux comprendre le monde d’aujourd’hui ? Si oui, tu vas te plaire en spécialité humanité !

Vous souhaitez être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entrez votre adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

3. Qu’est-ce que la spécialité Humanité va t’apporter ?

Une formation littéraire générale et une initiation aux sciences humaines

En étudiant les auteurs qui ont fait évoluer le monde d’hier, tu auras les clés pour mieux comprendre notre société actuelle. Tu aborderas des thèmes comme la morale, la diversité des savoirs et des cultures, et découvriras l’évolution des mœurs à travers le temps.

Des clés pour développer ta réflexion personnelle

Tes professeurs t’apprendront à analyser et à interpréter des textes qui t’aideront à développer ton esprit critique. A travers des problématiques variées, tu apprendras à rédiger et à exprimer ton point de vue : tes nouvelles connaissances te permettront de forger ta propre opinion, puis de l’exprimer de manière claire et argumentée.

révisions nouveau bac terminale tuteur

4. L’épreuve du bac

En première

Si tu décides d’abandonner la spécialité humanité en terminale, tu passeras une épreuve commune en fin d’année de première. Notée sur 20 et de coefficient 5, cette épreuve durera deux heures et fera partie des 40 % de la note finale du bac, avec l’ensemble des épreuves communes de contrôle continu et les bulletins de notes de première et de terminale.

Tu devras alors répondre à 2 questions portant sur un texte lié à l’un des thèmes du programme.
– La première question portera sur l’interprétation du texte, afin d’évaluer tes capacités de compréhension et d’analyse.
– Elle sera suivie d’une question de réflexion, pour évaluer ton expression et ton aptitude à argumenter.

Si tu veux savoir à quoi t’attendre, tu peux consulter une annale en cliquant ici.

En terminale

Si tu choisis de poursuivre la spécialité humanité en terminale, tu passeras au mois de juin une épreuve écrite d’une durée de quatre heures. Les détails de cette dernière sont pour le moment incertains, n’ayant pas encore été publiés par le ministère de l’Education nationale.

5. Quelles études envisager après la spécialité humanité ?

Cette spécialité te prépare a différents cursus pour tes études, dont voici les principaux :

  • Lettres et philosophie
  • Professions de l’enseignement
  • Les arts
  • Droit, économie, gestion et communication
expliquer fonctionnement nouveau bac

6. Comment réussir dans cette spécialité ?

Les conseils d’Alveus

Pour assurer en spé humanité, tu devras bien lire les œuvres au programme (les résumés sur internet ne suffiront pas !), mais aussi te forger ta propre culture. Les références ne s’arrêtent pas à Platon ou Voltaire ! Regarder des documentaires, des films, lire les romans qui te plaisent ou aller voir des expositions sont autant de manières de développer ta culture personnelle. Tout ce qui peut nourrir ta réflexion et illustrer tes idées est bon à prendre.
Le maître mot de cette spécialité, c’est la curiosité !

Internet te donnes accès à de nombreux contenus pouvant nourrir ta réflexion et t’aider à comprendre les thèmes abordés en cours. Nous te conseillons par exemple :

  • – les podcasts de France Culture, tels que Les chemins de la philosophie, d’Adèle Van Reeth ou La compagnie des auteurs, animés par Matthieu Garrigou-Lagrange.
  • – les podcasts de Radio Classique, comme Les mots de la philo, de Luc Ferry.
  • – les documentaires Arte
  • – des chaînes de vidéastes présents sur Youtube, comme Cyrus North, à travers sa playlist “Le Coup de Phil“, qui explique avec des mots simples et de manière ludique des concepts philosophiques parfois difficiles à comprendre.

Un dernier moyen de te cultiver

Tu peux également télécharger des applications de quiz de culture générale, comme Duel Quiz ou Trivia Crack, afin de défier tes amis et apprendre de nouvelles choses. En prenant la spécialité humanité, tu deviendras imbattable à la section “littérature et société” !
C’est donc une manière pour toi d’apprendre tout en t’amusant, et ce sont donc des outils à ne pas négliger.

Nouveau bac de français, ce qui change dès 2020

bac de français présentation changement lycéens

Tu as besoin d’y voir plus clair sur ce qui t’attend pour le bac de français au printemps 2020 ? Alveus t’explique tout ce qu’il faut savoir à ce sujet !

Tu veux devenir un pro de la dissertation ?

Participe à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris !

S’inscrire

1. La réforme du bac, en bref

En 2018, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé une réforme du baccalauréat général et technologique qui entrera en vigueur en 2021. Les modalités de ce nouveau bac changent la donne pour les lycéens, notamment en supprimant les filières L, S et ES pour le bac général, contrairement au bac technologique qui maintient sa division en huit séries.

Ainsi, dès la rentrée 2019, les élèves de Première choisissent trois enseignements de spécialité en plus du socle obligatoire d’enseignements communs, et d’éventuelles options pour la série technologique. Au cours des deuxième et troisième trimestres de l’année scolaire, tous les élèves se soumettent à des épreuves de contrôle continu, qui se voit accorder la part belle dans le nouveau bac.

Mais surtout, la réforme du bac 2021 va avoir une incidence sur les épreuves anticipées de français (EAF) de fin de Première, aussi appelées « bac de français », dès 2020.

révisions nouveau bac de français

2. Des objectifs généraux inchangés

L’objectif des épreuves anticipées de français, orale comme écrite, est d’évaluer à la fois des connaissances, comme la culture générale, mais aussi des compétences. Il faudra ainsi montrer au jury que tu as acquis :

  • – la maîtrise de la langue française
  • – la capacité à t’exprimer dans cette langue de manière claire, avec un vocabulaire riche et varié
  • – la capacité à analyser et à interpréter des textes issus de la littérature française
  • – la capacité à construire une réflexion personnelle tout en tenant compte d’autres points de vue que le tien.

Tu souhaites être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entre ton adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

3. Le nouveau format des épreuves du bac de français

Malgré tous les changements dus à la réforme du bac 2021, le français reste l’un des enseignements-clés.
En effet, le français (que tu passes en première), les autres épreuves écrites du bac et le grand oral (que tu passes en terminale) comptent ensemble pour 60% de la moyenne au baccalauréat.
Si le bac de français reste divisé en deux épreuves, l’une écrite et l’autre orale, le format de chacune évolue cependant avec la réforme 2021.

A. L’épreuve écrite

L’épreuve écrite dure 4 heures.
Jusqu’à la session 2019, l’écrit se composait d’une question de corpus, puis d’un exercice d’écriture pour lequel le candidat pouvait choisir entre trois formes de rédaction : un commentaire de texte, une dissertation et une écriture d’invention.
Avec la réforme, la question de corpus et l’option de l’écriture d’invention disparaissent. Restent donc les choix suivants pour chaque série :

SERIE GENERALE :

Choix 1 – La dissertation (3 sujets au choix portant sur les oeuvres au programme)

Choix 2 – Le commentaire

SERIES TECHNOLOGIQUES :

Choix 1 – Le commentaire

Choix 2 – Une synthèse + un essai

L’épreuve écrite est notée sur 20 points et son coefficient est de 5 pour les deux séries.

B. L’oral

Comme jusqu’en 2019, la préparation de l’épreuve orale dure 30 minutes.
Mais à la différence des années précédentes, elle est désormais composée de 2 parties et se déroule de la même manière pour la série générale et les séries technologiques :

PARTIE 1: UN COMMENTAIRE LINEAIRE + UNE QUESTION DE GRAMMAIRE

Le commentaire linéaire (à la différence du commentaire composé que tu peux choisir pour l’épreuve écrite), est une analyse du texte ligne par ligne. Il suit donc la progression du texte, paragraphe après paragraphe.

Le commentaire de l’épreuve orale porte sur un extrait de texte étudié pendant l’année et choisi par l’examinateur ou l’examinatrice.

Cette partie de l’épreuve orale est notée sur 12 points et doit durer 12 minutes.

PARTIE 2: UNE PRÉSENTATION DE L’OEUVRE CHOISIE PAR LE CANDIDAT ET UN ENTRETIEN AVEC L’EXAMINATEUR

Ce dossier aura été préparé par l’élève tout au long de l’année scolaire. Durant cette présentation, l’élève présente une œuvre complète qu’il aura choisie parmi toutes celles étudiées en classe ou proposées par le professeur de français au titre des lectures cursives obligatoires.

La présentation est notée sur 8 points et dure 8 minutes.

révisions épreuve écrite bac français

4. Les attentes des examinateurs

A. Les attentes à l’écrit

B. Les attentes à l’oral

explications oral du bac de français

5. Le programme commun à toutes les séries pour 2020

 

Quelle que soit la série, le bac de français 2020 se compose de 4 objets d’étude, qui continuent de porter sur les quatre genres-phares habituels : poésie, théâtre, roman et argumentation. L’objectif de ce nouveau format est de faire étudier à l’élève les principaux registres littéraires (épique, tragique, comique, etc.) parallèlement à l’apprentissage des courants littéraires (romantisme, classicisme, naturalisme, etc.)
Chaque objet se voit associer l’étude d’une œuvre complète (ou quasi-complète) choisie par le professeur parmi trois œuvres proposées, ainsi que d’un parcours, c’est-à-dire un groupement de textes qui permet de situer l’œuvre dans un contexte historique et générique plus large.

Pour te faciliter la tâche, voici un tableau récapitulatif des objets d’étude et parcours prévus pour 2020, ainsi que la liste des œuvres au choix.

 

A) Victor Hugo, Les Contemplations, livres I-IV -> Parcours associé : Les Mémoires d’une âme B) Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal -> Parcours associé : Alchimie poétique : la boue et l’or C) Guillaume Apollinaire, Alcools -> Parcours associé : Modernité poétique ?

Dans tous les cas pas d’inquiétude, que tu sois plutôt un profil à résoudre des équations en mathématiques , à faire des dissections en SVT ou à préférer les dissertations en philosophie, si tu commences à travailler suffisamment tôt et de la bonne manière, le bac de français ne sera qu’une formalité pour toi !

Réforme du bac : comment bien choisir ses spécialités ?

Cette année, les élèves en classe de seconde ne se dirigent plus vers les filières L, S ou ES comme les années précédentes. Ils suivront le cours d’un socle commun puis composeront leur “filière sur-mesure” en choisissant trois spécialités en 1ère, pour retenir finalement deux d’entre elles en terminale. Cette réforme mise en place par le ministre de l’éducation, Jean Michel Blanquer, donnera ses premiers résultats lors du bac 2021. De nombreuses questions apparaissent alors pour les futurs bacheliers et pour leurs parents !

Comment choisir ses spécialités pour ne pas restreindre son choix d’études par la suite ? Quels sont les contenus des nouveaux programmes ? Faut-il déjà avoir un projet professionnel tout prêt en seconde pour bien choisir ses spécialités ? Tous les lycées proposeront-ils l’ensemble des matières ?

Alveus t’aide à mieux comprendre en quoi consiste cette réforme et à guider les lycéens dans la composition de leur programme.

Besoin d’acquérir des méthodes de travail pour réussir au lycée ?

Participez à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris

S’inscrire

1. Le socle commun

Le socle commun représente 16h de cours par semaine pour les élèves de première, et 15h30 de cours pour les terminales.

Quelles que soient les spécialités qu’ils choisiront, tous les élèves suivront ce tronc commun, socle du bac 2021. Ces disciplines sont bien connues et assez “classiques”, hormis la nouvelle discipline “Humanités numériques et scientifiques” qui apparaît comme une nouveauté. Cette matière vise à développer les compétences numériques, comme le codage, et à mener une réflexion sur les grandes transformations scientifiques et technologiques du XXIème siècle (comme les enjeux bioéthiques, l’intelligence artificielle, la transition écologique, etc.)

Voici les matières que contient le socle commun :

Français

4h en première

Histoire – Géographie

3h en première et en terminale

EMC (Enseignement moral et civique)

18h par an en première et en terminale

LV1 et LV2 (Langues Vivantes 1 et 2)

4h30 en première – 4h en terminale

EPS (Education Physique et Sportive)

2h en première et en terminale

Humanités numériques et scientifiques

2h en première et en terminale

Philosophie

4h en terminale

choisir sa spécialité réforme du bac

2. Les spécialités

Chaque élève va pouvoir personnaliser son programme en choisissant 3 spécialités parmi les 12 disciplines proposées en 1ère, pour n’en retenir que 2 en terminale. Le choix des spécialités permet de ne plus catégoriser les matières en filières scientifique, littéraire ou économique, mais de choisir des disciplines qui l’intéressent, même si elles semblent bien différentes.

Voici les 12 spécialités qui seront proposées au lycée dès l’année 2019-2020 :

  • Arts
  • Écologie, agronomie et territoires
  • Histoire – géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Littératures , langues et cultures de l’Antiquité
  • Mathématiques
  • Numérique et sciences informatiques
  • SVT (sciences de la vie et de la terre)
  • Sciences de l’ingénieur
  • Sciences économiques et sociales
  • Physique-chimie

Vous souhaitez être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entrez votre adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

3. Les options

En plus du tronc commun et des spécialités, qui sont obligatoires, l’élève peut choisir une option s’il le souhaite, à raison de 3h par semaine. Ces options peuvent être :

  • * Arts
  • * Langues et cultures de l’antiquité
  • * Une 3ème langue vivante
  • * Education Physique et Sportive

En terminale, l’élève peut choisir une option de la liste ci-dessus et/ou une option parmi celles-ci (3h par semaine également) :

  • * Mathématiques complémentaires
  • * Mathématiques expertes
  • * Droit et grands enjeux du monde contemporain
options spécialité nouveau bac

4. Comment choisir ses spécialités ?

Deux logiques de raisonnement s’offrent à l’élève dans le choix des options :

Cherche les études qui t’intéressent

L’élève va devoir commencer à se renseigner sur les études supérieures et à identifier le type d’études qui pourraient l’intéresser. Les écoles et universités demanderont d’avoir suivi certaines spécialités pour pouvoir être admis. Le type d’études qu’il souhaite rejoindre est donc un élément de grande importance dans son choix.

C’est dans cette logique que le gouvernement a mis en place un site d’aide à l’orientation pour les secondes, dans lequel il guide les lycéens en 5 étapes : la découverte du nouveau lycée, l’exploration du monde économique et professionnel, le décryptage de l’enseignement supérieur, la construction des choix et la réalisation de ses choix.

Voici les pré-requis qui seront certainement demandés par les écoles après le bac :

Cherche les matières que tu aimes


Nous savons que le projet professionnel peut évoluer pendant le lycée, et que la motivation est le premier facteur de la réussite scolaire : l’élève a donc tout intérêt à choisir des spécialités qui l’intéressent réellement, par lesquelles il se sent stimulé, pour prendre une voie qui lui corresponde et qui puisse éveiller des désirs professionnels au fur et à mesure, même s’il ne voit pas encore clairement à quoi cela le conduira.

Dans cette logique, l’outil Horizons 2021 présente chaque spécialité en détail et propose une simulation des différents débouchés en fonction des spécialités choisies.

Le premier raisonnement part de l’objectif à atteindre pour choisir les spécialités qui y mènent, tandis que le second part des goûts personnels de l’élève pour telle ou telle discipline pour ouvrir une voie qui convienne à sa personnalité. C’est dans l’alignement de ces deux logiques que l’élève pourra construire un projet cohérent et s’orienter sereinement.

Concrètement, comment et quand se déroule le choix des spécialités ?

L’orientation se met en place pendant le seconde trimestre de la seconde : une “fiche dialogue” est transmise aux familles, sur laquelle elles indiquent des “intentions d’orientation”, et 4 spécialités proposées par l’établissement. En réponse, le conseil de classe fait des recommandations à l’élève et à ses parents sur son souhait s’orientation.

Au troisième trimestre, l’élève formule des vœux définitifs. Le conseil de classe lui retourne une proposition d’orientation.
Si la proposition d’orientation correspond aux vœux de l’élève, cette proposition se transforme en décision d’orientation.
Si la proposition est différente des vœux formulés, l’élève et ses parents rencontreront le directeur de l’établissement avant que ce dernier ne prenne une décision définitive. Dans le cas où cette décision ne convient toujours pas à la famille, celle-ci a trois jours pour “faire appel” : la commission d’appel prendra alors la décision finale.

5. Nos derniers conseils pour toi, lycéen ?

Travaille les matières qui te permettront de faire la spécialité que tu souhaites

Si tu rêves de prendre une spécialité mais que tu penses ne pas avoir le niveau, ne l’abandonne pas trop vite ! Pas d’inquiétude, quelques tutorats chez Alveus ou un stage de vacances (2h par jour par exemple) peuvent te débloquer et te permettre de continuer cette matière. Il faut simplement se donner les moyens et ne pas se décourager !

Parle avec des étudiants de leurs études

Dès que tu rencontres des étudiants, fais-les parler de leurs études. Cela doit devenir un réflexe ! Ecouter leur expérience te donnera plein d’idées pour la suite et fera mûrir ton projet professionnel. Nos tuteurs sont passés par les mêmes réflexions que toi, n’hésite pas à les questionner !

Développe ta culture générale

Profite de toutes les occasions d’enrichir ta culture générale : cela te permettra de faire beaucoup de liens avec tes cours, et tes longues journées dans les salles de classe deviendront d’un coup bien plus intéressantes. Que ce soit par des lectures, des voyages, des films, des discussions avec les gens que tu rencontres… intéresse-toi à tout ce que tu ne connais pas encore !

Sciences Economiques et Sociales – Comment faire une bonne dissertation ?

Au choix avec l’épreuve composée, la dissertation avec dossier documentaire est à l’épreuve de SES du baccalauréat. Alveus te donne les clés de la réussite d’un examen dont il ne faut pas avoir peur !

Tu veux devenir un pro de la dissertation ?

Participe à nos ateliers de méthodologie gratuits à Paris !

S’inscrire

1. La dissertation en SES avec dossier documentaire, qu’est-ce que c’est ?

 

Cette épreuve est d’une durée de 4 heures (ou 5 si la spécialité choisie est économie approfondie ou sciences sociales et politiques), coefficient 7 (ou 9 avec spécialité). C’est donc l’épreuve incontournable du bac ES ! Pas de panique, tu vas trouver ici toutes les clés pour réussir.

Le but de l’exercice est double :

  1. 1. Vérifier que tu sais extraire des informations pertinentes de documents divers et les réutiliser.
  2. 2. Voir si tu sais répondre à une question donnée avec une argumentation précise, bien organisée, cohérente et dans laquelle tu replaces tes connaissances en SES et les infos des documents à bon escient.

N’oublie pas que le soin et la qualité de l’expression sont aussi pris en compte dans la notation !

SES explication dissertation

2. Comment organiser son temps ?

Voici une proposition d’organisation de ton temps. Bien sûr, au fur et à mesure de tes entraînements (parce que oui, il faudra que tu t’exerces sur des annales de bac pour être fin prêt !), sens-toi libre de modifier cela en fonction de tes besoins.

a) Analyse du sujet (15 minutes)

L’analyse du sujet est la base de ton travail et doit être faite très rigoureusement. Après avoir écrit sur ton brouillon tout ce que le sujet t’inspire spontanément (les intuitions sont parfois bonnes à suivre !), définis les mots qui le composent : les concepts que tu as vu en cours (chômage, salaire, croissance, etc) et les verbes importants (résulter, provoquer, varier…).

Cela te permet de voir toutes les possibilités et tous les thèmes que contient ton sujet. Ensuite, essaie de penser à des questions qui tournent autour de ton sujet, ce qui te conduira à ta problématique.

b) Etude du dossier documentaire (1 heure)

Le dossier est en général composé de 3 ou 4 documents de natures diverses (graphiques, tableaux statistiques, textes ; nous reverrons les méthodes spécifiques d’analyse à la fin de l’article). Pour chaque document, identifie bien sa nature (qu’est-ce que c’est ?), sa provenance (qui l’a fait ?), de quand il date, de quoi il parle et les informations générales qu’il fournit, en rapport avec le sujet. Surligne ou souligne les idées et les chiffres importants ! Une fois que tu as fait cela, demande-toi comment tu peux relier ces informations à ce que tu as vu en cours, aux concepts clés, aux épisodes historiques importants.
Sur ton brouillon, n’hésite pas à présenter tout cela sous la forme d’un tableau pour que cela soit plus facile à exploiter pour la suite.

Tu souhaites être informé des dates d’ateliers méthodologiques gratuits ?

Entre ton adresse mail pour être tenu informé des nouvelles dates d’ateliers

c) Construction du plan (40 minutes)

C’est le moment de faire le point sur les deux premières étapes : à ce stade-là, si tu as été rigoureux, tous les mots-clés sont sur ton brouillon et tu n’as plus qu’à les mettre dans un ordre logique.

Formule déjà ta problématique :

sous forme interrogative, elle doit souligner le problème au cœur de ton sujet et être suffisamment large pour englober tous tes arguments.

À partir de là, tu dois construire ton plan :

Il doit être composé de deux ou trois parties, elles-mêmes composées de deux ou trois sous-parties. Si tu en trouves plus, c’est que certaines idées doivent être synthétisées ou fusionnées.

– Tes grandes parties sont des idées générales qui permettent de répondre à ton sujet.
– Tes sous-parties, ce sont les arguments qui appuient ces idées, qui prouvent leur solidité et les nuancent. Ce qui sera au cœur d’une sous-partie, ce sont les explications de tes arguments, des références à des auteurs ou à des études et des exemples tirés du dossier documentaire et de l’actualité.

Une fois que tu as les parties et sous-parties, garnis-les d’explications, d’exemples du dossier documentaire que tu as souligné avant, d’exemples tirés de l’actualité, de tes cours et de tes connaissances personnelles.

Dissertation SES construire un plan

Un dernier conseil

Ton plan, si tu en lis les grandes parties et leurs sous-parties, doit être l’équivalent d’un résumé de ton propos. Pas de babla, pas de références, pas de cas particuliers dans l’ossature de ton plan ! Assure-toi aussi que les parties ne disent pas des choses contradictoires entre elles : ton plan doit être cohérent pour montrer que ta réflexion est pertinente et bien organisée.

d) Rédaction au brouillon de la conclusion et de l’introduction (15 minutes)

Accorde un soin particulier à la rédaction de ton introduction et de ta conclusion. Ce sont les première et dernière impressions de ton travail qu’aura ton correcteur : ne le contrarie pas dès les premières lignes et ne le déçois pas à la toute fin ! Pour cela rédige-les entièrement au brouillon.

Pour l’introduction

N’oublie pas les ingrédients essentiels :
– une accroche pour montrer que tu comprends le lien du sujet avec l’actualité et/ou l’importance de la question
– la définition des termes importants du sujet
– la définition du cadre spatio temporel du sujet
– la reformulation du sujet sous forme de question (ta problématique)
– l’annonce de plan où tu exposes tes différentes parties, en les liant avec des connecteurs logiques.

Pour la conclusion

N’oublie pas qu’elle consiste en :
– un bilan de ton argumentation (en gros, la reformulation de tes parties et sous-parties avec des connecteurs logiques)
– une ouverture qui montre que tu as vu les liens du sujet avec d’autres débats en cours dans la société.

organisation de la dissertation SES

e) Rédaction de la copie (1h40 minutes)

Maintenant, tiens-toi rigoureusement à ton brouillon et rédige avec soin ton développement. Pour chaque partie partie, on te demande d’écrire :
– un court paragraphe de présentation pour dire ce dont tu vas parler
un paragraphe par sous-partie en veillant à ce que leur taille soit à peu près équivalente
– un court paragraphe de conclusion qui introduit la partie suivante (important).

f) Relecture (10 minutes)

C’est l’étape finale qui te permet de retrouver tout ce qui a échappé à ta vigilance pendant la rédaction : fautes de conjugaison, d’orthographe, oubli de mots ou de connecteurs logiques. Ne laisse rien passer !

3. Les principaux types de documents

Les documents statistiques

Pas toujours faciles à lire, les documents statistiques sont souvent des tableaux à double entrée remplis de chiffres ou de pourcentages.
– Identifie bien le sujet du document, les différentes variables étudiées, leurs unités et leurs variations les unes avec les autres. Ce qui importe est l’aspect général des données, les informations globales sur le phénomène étudié.
– Tu peux être amené à faire des petits calculs (addition et soustraction) pour calculer des écarts. N’oublie pas qu’un écart entre des pourcentages s’exprime en points de pourcentage et pas en pourcentages !

Les graphiques

Commence par repérer le phénomène étudié, la source et les données spatio-temporelles du graphique, l’ordonnée et l’abscisse et la forme donnée (courbe, droite croissante, décroissante…).
Le graphique est là pour te donner une relation entre deux variables : tu dois donc dire si et comment elles sont liées.

Les textes (extraits D’ARTICLES scientifiques, de presse…)

– Commence par repérer la nature du document, son auteur et complète par ce que tu sais de l’auteur (école de pensée, époque à laquelle il parle…).
– Cherche ensuite le sujet du document, comment il est abordé, quelle est la problématique de l’auteur et quels sont les arguments qu’il avance.
– En prime, essaie de savoir pourquoi il parle de ce sujet en particulier: fait-il écho à une actualité, à une spécialité de l’auteur ?

4. Les conseils d’Alveus


– Avant tout,
la connaissance de tes cours est indispensable pour réussir l’épreuve. Sois régulier dans ton apprentissage au cours de l’année ; n’hésite pas à faire des fiches pour chaque cours récapitulant les concepts abordés, les exemples et les chiffres importants.

– Entraîne-toi à faire des ponts entre sociologie et économie : un même sujet a plusieurs facettes et est traité par plusieurs disciplines à la fois. Pense en plusieurs dimensions ! On te demande de mêler les deux matières dans l’épreuve de dissertation, mieux vaut t’être entraîné avant.

– Tiens-toi au courant de l’actualité politique, économique et sociale tout au long de l’année. Il y a fort à parier que le sujet qui tombera au bac aura un lien avec elle.
N’hésite pas à faire des références à des livres ou des films pour illustrer ton propos, notamment en socio : cela montre que tu sais faire des liens et appliquer les concepts abstraits dans la vie réelle (exemple : Les Tuches et le déterminisme social).

– Enfin, entraîne-toi le plus possible sur des annales de bac : c’est le meilleur moyen d’apprendre à organiser ton temps et à faire une dissertation.